Depuis plus de vingt ans, Réseau Entreprendre Maroc a su se positionner comme un acteur incontournable du soutien à l’entrepreneuriat dans le pays. À travers un accompagnement personnalisé et un réseau solide de chefs d’entreprise bénévoles, l’association offre une véritable bouffée d’oxygène aux jeunes porteurs de projets, souvent confrontés à des défis de financement, de gestion et de réseau.

Lors de cette interview, avec Wafa BELMAACHI, présidente de Réseau Entreprendre Maroc, nous plongeons dans les coulisses de Réseau Entreprendre Maroc pour comprendre comment l’association aide les entrepreneurs à surmonter ces obstacles. Nous explorerons les mécanismes de soutien mis en place, des prêts d’honneur sans intérêts aux conseils stratégiques, ainsi que les critères rigoureux de sélection des projets. Vous découvrirez également les témoignages de ceux qui ont bénéficié de ce précieux appui et les chiffres clés illustrant l’impact de l’association sur le tissu économique marocain.

À travers cette discussion, Réseau Entreprendre Maroc dévoile ses ambitions futures, ses projets en préparation et les initiatives destinées à renforcer encore davantage son soutien aux entrepreneurs. Une occasion de mesurer l’importance de cet accompagnement dans la création d’emplois durables et l’innovation au Maroc.

Réseau Entreprendre est présent au Maroc depuis plus de vingt ans. Comment l’association soutient-elle les jeunes entrepreneurs dans le lancement de leur entreprise et quels sont ses principaux objectifs ?

Wafa BELMAACHI : Depuis plus de deux décennies, Réseau Entreprendre Maroc joue un rôle crucial dans l’écosystème entrepreneurial du pays. L’association offre un accompagnement personnalisé aux jeunes porteurs de projets à travers plusieurs initiatives. Tout d’abord, nous mettons à leur disposition des chefs d’entreprises qui les guident dans les différentes étapes de la création d’entreprise, de l’idée à la mise en œuvre. Nous offrons également un soutien financier sous forme de prêts d’honneur, sans intérêts ni garanties, permettant aux entrepreneurs de démarrer leurs activités en toute sérénité. L’un de nos principaux objectifs est de favoriser la création d’emplois durables en soutenant des projets innovants et à fort potentiel de croissance. En outre, nous visons à renforcer le tissu économique local en encourageant l’entrepreneuriat responsable et solidaire. Grâce à un réseau de chefs d’entreprise bénévoles, nous assurons un accompagnement de proximité et de qualité, garantissant ainsi la pérennité des entreprises soutenues.

Quels sont les principaux défis que rencontrent les jeunes entrepreneurs au Maroc et comment Réseau Entreprendre Maroc les aide-t-il à surmonter ces obstacles ?

Wafa BELMAACHI : Les jeunes entrepreneurs marocains font face à plusieurs défis majeurs. Le premier est sans doute l’accès au financement. Malgré les efforts déployés par diverses institutions financières, obtenir des fonds pour démarrer une entreprise reste difficile. Réseau Entreprendre Maroc aide à combler ce gap en offrant des prêts d’honneur qui permettent de lever des fonds supplémentaires. Un autre défi est le manque d’expérience et de compétences en gestion. Pour y remédier, nous proposons un accompagnement par des chefs d’entreprise expérimentés qui partagent leurs connaissances et leur savoir-faire. En outre, les entrepreneurs doivent souvent naviguer dans un environnement réglementaire complexe et Réseau Entreprendre peut être un facilitateur. Enfin, le manque de réseau et de contacts professionnels peut entraver le développement des affaires. Réseau Entreprendre Maroc facilite l’intégration des jeunes entrepreneurs dans un écosystème dynamique, leur permettant de bénéficier de synergies et de partenariats stratégiques.

Réseau Entreprendre est connu pour la viabilité de son processus de sélection. Comment ce processus permet-il de jauger le sérieux des projets sélectionnés et quels critères doivent remplir les jeunes porteurs de projets pour bénéficier de votre soutien ?

Wafa BELMAACHI : Notre processus de sélection est rigoureux et vise à assurer que seuls les projets viables et sérieux soient soutenus. Tout d’abord, nous effectuons une première évaluation basée sur un dossier de candidature détaillé, où les porteurs de projets doivent expliquer leur idée, leur business plan et les objectifs de leur entreprise. Ensuite, les candidats sont invités à présenter leur projet devant un comité de sélection composé de chefs d’entreprise et d’experts sectoriels. Ce comité évalue non seulement la solidité du projet, mais aussi la motivation des porteurs. Les critères incluent la viabilité économique, l’innovation, le potentiel de création d’emplois et l’impact social. Les candidats doivent également démontrer une capacité à gérer les risques et une volonté d’apprendre et de se développer. Une fois sélectionnés, les entrepreneurs bénéficient d’un accompagnement personnalisé qui leur permet de concrétiser leur projet avec un maximum de chances de succès.

Pourriez-vous nous donner quelques chiffres clés sur l’impact de Réseau Entreprendre au Maroc ?

Wafa BELMAACHI : L’impact de Réseau Entreprendre Maroc se mesure par plusieurs indicateurs clés qui témoignent de notre contribution à l’écosystème entrepreneurial. Depuis notre création, nous avons accompagné plus de 500 porteurs de projets, ce qui a conduit à la création de plus de 3000 emplois directs et indirects. Chaque année, nous soutenons une cinquantaine de nouveaux entrepreneurs avec des prêts d’honneur totalisant plusieurs millions de dirhams. Notre taux de réussite est notable, avec plus de 85% des entreprises soutenues qui sont encore en activité après trois ans. En termes de diversité sectorielle, nos entrepreneurs couvrent une large gamme d’industries, allant des technologies de l’information à l’agriculture, en passant par les services et le commerce. Ces chiffres illustrent notre engagement à favoriser un développement économique inclusif et durable au Maroc.

Le secteur des HR TECH est un secteur porteur pour lequel nous assistons à l’émergence de plusieurs success stories à l’international. Est-ce aussi le cas au Maroc ?

Wafa BELMAACHI : Effectivement, le secteur des HR TECH est en pleine croissance au Maroc. Réseau Entreprendre Maroc compte parmi les startups accompagnées, et ce depuis plus de dix ans, des pépites qui se distinguent dans ce domaine. Par exemple, Rekrute.com est une plateforme en ligne de recrutement qui a su transformer la manière dont les entreprises marocaines gèrent leurs processus de recrutement, offrant des solutions digitales complètes et innovantes. De même, Stagiaires.ma, dédié au recrutement de stagiaires et de jeunes diplômés, facilite la mise en relation entre les entreprises et les jeunes talents en quête d’opportunités professionnelles. Une autre success story est KWIKS, une startup qui propose des solutions innovantes pour optimiser la gestion des ressources humaines. Ces entreprises illustrent le dynamisme et le potentiel du secteur HR TECH au Maroc. Réseau Entreprendre Maroc joue un rôle crucial en soutenant ces initiatives prometteuses, contribuant ainsi à l’amélioration de la compétitivité et de la performance des entreprises marocaines à travers l’innovation technologique appliquée aux ressources humaines.

Quels sont les plans futurs de Réseau Entreprendre Maroc pour continuer à soutenir l’entrepreneuriat et quels nouveaux projets ou initiatives avez-vous en préparation ?

Wafa BELMAACHI : Pour l’avenir, Réseau Entreprendre Maroc envisage de renforcer ses actions de soutien à l’entrepreneuriat à travers plusieurs initiatives. Nous prévoyons d’élargir notre réseau de chefs d’entreprises pour offrir un accompagnement encore plus personnalisé et diversifié. Nous travaillons également à développer des partenariats stratégiques avec des institutions financières et des organismes publiques tels que les régions, l’INDH pour augmenter les ressources disponibles pour les jeunes entrepreneurs. Par ailleurs, nous allons lancer un nouveau programme d’incubation labellisé Tamwilcom pour des projets dans la tech. Enfin, nous envisageons de renforcer notre présence régionale autour des cinq villes où nous sommes présents (Casablanca, Rabat, Marrakech, Tanger, Agadir) pour étendre notre portée et toucher un plus grand nombre de porteurs de projets à travers le Maroc. Ces initiatives visent à renforcer notre mission de soutien à l’entrepreneuriat et à contribuer à la création d’un écosystème dynamique et prospère.

 

En partenariat avec DRH.ma

Autres articles qui pourraient vous intéresser :

[INTERVIEW] Youssef JBEL, CEO de Nowedge _ la Gamification pour révolutionner les RH | Start-up.ma
INTERVIEW : Youssef JBEL, CEO de Nowedge : la Gamification pour révolutionner les RH

Depuis sa création en juin 2020, Nowedge s’est imposée comme un acteur incontournable de la gamification dans le domaine des ressources humaines. Aux co...

Lire L'article
Quels sont les avantages du crowdfunding l Start-up.ma
Quels sont les avantages du crowdfunding ?

Le crowdfunding, également connu sous le nom de financement participatif, a révolutionné la manière dont les projets et les entreprises obtiennent des fonds...

Lire L'article