fbpx

Startup : comment gérer son expansion à l’international ?

expansion à l'international Startup
expansion à l'international Startup
expansion à l'international Startup

Face à un environnement économique instable et à une concurrence de plus en plus féroce, le développement à l’international est devenu une priorité pour de nombreuses Startups marocaines . 

Cependant, si l’expansion internationale peut leur offrir de réelles opportunités de croissance, cette approche fait encore craindre les risques encourus et s’interroge sur la stratégie à mettre en œuvre. En effet, commencer à conquérir de nouveaux marchés nécessite une préparation minimale.

Pour les entreprises d’aujourd’hui, il peut être difficile de rester compétitif lorsque le marché est trop petit ou stagnant. Par conséquent, la création d’un nouveau réseau d’entreprises dans une région en plein essor est une opportunité pour eux de lutter de manière flexible contre la concurrence, de se débarrasser de la dépendance à l’égard de la famille et d’établir des liens plus étroits avec des partenaires locaux clés.

Surtout à une époque où il y a de plus en plus de frontières et où les nouvelles technologies facilitent les échanges, il peut être sage pour les entreprises de profiter de ce phénomène de mondialisation pour se mondialiser. Surtout parce que l’expansion internationale peut aussi avoir un impact positif sur le capital-risque. Les entreprises peuvent non seulement bénéficier d’avantages plus attractifs, mais elles peuvent également profiter de nouveaux emplacements, notamment en tirant parti des tendances du pays où l’entreprise est implantée ou en accélérant la mise sur le marché. Cependant, si vous ne vous préparez pas à l’avance, il peut y avoir des risques. Par conséquent, avant de passer à l’international, il est recommandé de prendre quelques mesures.

  • Étudier le pays cible

Même si un pays semble proche en termes de langue, de culture ou de géographie, la compréhension du nouveau marché reste une condition préalable à l’installation à l’étranger. Par conséquent, toute entreprise qui entend se développer à l’international doit d’abord comprendre les activités économiques (notation nationale, taux de croissance annuel moyen, déficit public, encours de dette, etc.) du pays vers lequel elle souhaite exporter, et les risques politiques qu’elle peut générer. Et ses pratiques commerciales (lois et conditions applicables, réglementations en vigueur, conditions de paiement, pratiques de paiement, types de contrats, etc.). Ces données sont fournies par des sociétés d’information commerciale, des compagnies d’assurance-crédit…

Deuxièmement, les chefs d’entreprise peuvent également se rendre dans le pays pour évaluer la possibilité d’organiser de nouveaux événements, et même commencer à construire un réseau, et le soutien des partenaires locaux est un facteur de motivation très important.

  • Adapter l’offre au pays

Il ne suffit pas d’identifier le pays cible. Il faut également s’interroger sur la valeur ajoutée du produit sur le marché cible: est-elle supérieure au produit fabriqué localement? Le produit est-il innovant? Y a-t-il une différence? En revanche, les produits qui se vendent bien dans leur pays ne sont pas toujours exportables et peuvent devoir être ajustés pour répondre aux attentes des consommateurs ou aux réglementations locales. Une fois le devis défini comme correspondant à ces différentes attentes, un plan marketing doit être élaboré pour l’adapter à la langue utilisée et aux coutumes locales, puis mettre en œuvre une stratégie commerciale.

  • Choisir un mode d’implantation

Pour son organisation internationale, l’entreprise peut choisir différentes méthodes de déploiement: mise en place d’une organisation contrôlée, par exemple, en créant une filiale; sous-traitance à un bureau d’achat, à un importateur ou à une autre société de franchise; via exportateur, déménagement, franchise, joint-venture Une organisation coordonnée composé d’entreprises, etc. 

Le choix de la mise en place d’un modèle dépend généralement de contraintes stratégiques, telles que les responsabilités auxquelles le chef d’entreprise souhaite participer et assumer, des contraintes métiers (quelle politique produit souhaite-t-il adopter?) Et même des contraintes légales.

  • Financer son projet de développement international

Le financement est également une étape importante dans tout projet de déploiement international. Cela nécessite la formulation d’un plan d’affaires à l’avance, détaillant toutes les méthodes de collecte de fonds pour le projet et tous les coûts. En amont, les chefs d’entreprise ont un vif intérêt à formuler toutes les demandes d’assistance possibles afin de bien comprendre les différents leviers: fonds propres, aides financières (crédits d’impôts, subventions, etc.), prêts à l’exportation, avances de change, etc. Pour cela, il peut se tourner vers sa banque pour l’aide …

D'autres articles qui pourraient vous intéresser :

Combien coûte la création de son entreprise ?

Si vous souhaitez créer une Startup, vous devez prendre en compte les frais de création et les étapes obligatoires, telles que la rédaction des statuts de la société ou l'inscription dans le formulaire d'inscription. En effet , le coût de création d'une entreprise varie en fonction des activités exercées et de leur forme juridique. Il …

Combien coûte la création de son entreprise ? Lire la suite »

Qu’est ce qu’un pacte d’associés ?

Le pacte d'associés est une convention établie à la fois par les actionnaires et les statuts de la société. Ce document est le même que le pacte d'actionnaires impliquant les actionnaires de la SA. Nous traiterons le pacte d’associés sur la base de la compréhension du pacte d'actionnaires dans cet article. Voici alors comment fonctionne …

Qu’est ce qu’un pacte d’associés ? Lire la suite »

×

Powered by WhatsApp Chat

× Comment puis-je vous aider ?